Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
VMV

VMV du CNEF

Notre vision

Le Conseil national des évangéliques de France est une plate-forme pour renforcer les liens entre ses membres et exprimer l’unité donnée par Jésus-Christ, aux plans national, régional ou local.

Le but supérieur du CNEF est de participer à la Mission de Dieu en faveur du salut du monde. La hiérarchisation des priorités d’action du CNEF tient donc compte de la pertinence et de l’urgence de chaque action par rapport à ce but supérieur. Ainsi, le CNEF met-il en oeuvre prioritairement, dans le cadre de ses missions, tout ce qui peut faciliter et promouvoir la proclamation et la pratique de l’Évangile.*

Nos missions

Organe représentatif du protestantisme évangélique français, le CNEF est habilité à exercer parmi ses membres ou en leur nom, un rôle de concertation, d’information, de représentation et d’animation de projets.

Il cherche à renforcer la communion et la concertation entre ses membres ainsi que la collaboration et la mutualisation de leurs ressources communes.

Dans le respect des initiatives plus particulières de ses membres, il lui appartient de favoriser la mise en place des actions qui vont dans ce sens et qui contribuent au progrès de l’Évangile.

Il veut favoriser une meilleure visibilité et lisibilité du protestantisme évangélique français, tant vis-à-vis de l’opinion publique que des médias, des autorités politiques, de l’administration, des autres confessions chrétiennes ou de diverses instances représentatives.

Compte tenu des racines historiques communes et des défis posés à l’ensemble du protestantisme, le CNEF veille à développer une concertation utile avec la Fédération protestante de France (FPF).

De manière générale, il met tout en oeuvre pour aider ses membres à être "le sel de la terre et la lumière du monde” (La Bible : Évangile selon Matthieu, chapitre 5, versets 13 et 14).

Nos valeurs

Au cœur de leur engagement et de leur pratique, les membres du CNEF veulent vivre en accord avec les principes de déontologie qu'ils se sont donnés et conformément aux valeurs qui l'inspirent.

Ils sont fermement attachés à la liberté religieuse, telle qu'en particulier, la Convention européenne des droits de l'homme le stipule. Ils se savent solidaires du monde créé par Dieu et soucieux de lui annoncer l'Évangile dans toutes ses dimensions et de l'incarner.

Ils veulent être particulièrement attentifs au développement de relations de qualité, respectueuses de l'identité de chacun, sans forcément souscrire aux particularismes de l'un ou l'autre. Ils gardent entre eux une attitude de respect et d'ouverture et se tiennent prêts à accueillir de nouveaux membres dans le même esprit. Ils veillent à éviter la polémique sur des points de divergence et s'appliquent à manifester positivement toute la communion possible. Ce type  de relation est entretenu avec encore plus de soin au sein des organes de gouvernance par une pratique de prière et d’écoute du Seigneur.

Ils veillent à entretenir des relations intergénérationnelles et préparent notamment la génération montante à la prise de responsabilité au sein et hors du CNEF.

Ils privilégient la concertation et la collaboration, encouragent les projets et actions élaborés par le CNEF tout en reconnaissant à chacun la liberté de ne pas participer à tout ce qui est proposé. L'unité n'est pas synonyme d'uniformité et fait droit à la diversité.

Ils considèrent que les moyens d’action du CNEF sont largement dépendants de l’engagement de bénévoles.

Ils souhaitent que les cotisations des membres couvrent une large part des besoins financiers courants. Pour autant, le CNEF s’autorise aussi à utiliser d’autres ressources notamment à travers la recherche de fonds, et ce, dans un cadre éthique approprié.

Ils s'efforcent de se conduire d'une manière digne de l'Évangile du Christ et d'avoir un comportement cohérent. C'est pourquoi ils chercheront toujours à agir avec honnêteté, humilité, amour et vérité, et à conformer leur enseignement et leur pratique, tant privée que publique, à la révélation biblique.

* La déclaration finale de l’Assemblée générale constitutive du 15 juin 2010 mentionnait d’ailleurs : "Nous affirmons que l’Évangile est le message permanent de Dieu au monde, qu’il répond au besoin le plus essentiel de l’être humain et qu’il est de notre responsabilité de le faire connaitre. [...] Conscients que d’autres chrétiens sont animés du même désir, nous désirons témoigner joyeusement de l’amour de Dieu en Jésus-Christ et contribuer ainsi à la croissance des Églises actuelles et à l’implantation de nouvelles".

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus