Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Les évangéliques

Les évangéliques : leur histoire

 

Les évangéliques sont en pleine expansion dans le monde comme en France. Ces Églises, dont les racines historiques remontent aux Réformes du 16e siècle, sont parfois perçues comme un nouveau mouvement religieux, sans doute en raison de l’augmentation récente et spectaculaire du nombre de leurs implantations locales. La moitié des 2300 Églises protestantes évangéliques de France métropolitaine a été créée au cours des trente dernières années. Pourtant des Églises de ce type existent depuis plusieurs siècles en France.

Quelles sont les racines de la foi évangélique ?

L'Église chrétienne du 1er siècle était "évangélique" sans en avoir l'appellation. Fondée par les apôtres du Christ, il y a près de 2000 ans, elle s'est basée sur l'enseignement de Jésus formulé dans les évangiles. La prépondérance de la Bible et la mise en pratique de l'Évangile caractérisent l'Église du 1er siècle, comme les Églises évangéliques d'aujourd'hui.

Comment a-t-elle évolué au Moyen-Âge ?

Au fil des années, certaines pratiques ecclésiales étrangères au Nouveau Testament sont introduites. Constantin le Grand et ses successeurs établissent un empire romain "chrétien" qui facilite l'intrusion de pratiques païennes dans l'Église.

Au fil des siècles, des hommes et des femmes, attachés au message originel de la Bible, tentent de repousser les traditions extra-bibliques. Parfois, ils appartiennent à l'Église catholique romaine, parfois ils sont marginalisés et persécutés comme Pierre Valdo, Jan Hus, Jérôme Savonarole et tant d'autres.

Comment sont nées ces Églises appelées aujourd'hui "protestantes évangéliques" ?

Au 16e siècle éclate la Réforme protestante avec Martin Luther en Allemagne, Calvin en France et Zwingli en Suisse...

Elle résulte principalement d'une redécouverte de la Bible qui se propage en Europe grâce à l'imprimerie. Pour des millions d'hommes et de femmes, les Saintes Écritures redeviennent l'unique et souveraine autorité spirituelle.

Au même moment, la Réforme dite "anabaptiste-mennonite" prend naissance parmi de jeunes intellectuels protestants à Zurich, en Suisse. Celle-ci développe une vision de l'Église séparée de l'État et invite à un engagement de foi personnel.

En 1609 est créée la première église évangélique baptiste à Amsterdam. Les Églises protestantes évangéliques d'aujourd'hui résultent de l'évolution de ces différents courants historiques.

Le temps des Réveils

Au 17e siècle, le courant évangélique se développe sous l'influence de personnalités comme J. Spener, de Ribeauvillé (Alsace), ou le comte Zinzendorf, fondateur de l'Église des frères Moraves.

Le Réveil protestant dit "piétiste" a exercé une influence considérable sur les Églises luthériennes et réformées. Il est aussi à l'origine de nombreuses nouvelles dénominations protestantes évangéliques.

Au 18e siècle, John Wesley, un ancien pasteur anglican qui se convertit en 1738 à Jésus-Christ, lance le Réveil dit "méthodiste" qui aura un impact spirituel et social considérable en Angleterre, et plus modeste, en France, en Bretagne...

Si ces mouvements adoptent des noms nouveaux, ils cherchent néanmoins à valoriser les valeurs bibliques et typiquement évangéliques.

Au 19e siècle, un effort missionnaire important précédera l'apparition des Églises évangéliques libres, des Assemblées de Frères et, au 20e siècle, des Églises pentecôtistes et charismatiques.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus