Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Les évangéliques : ce qu'ils croient

 

Le contenu de la foi, plus que toute considération historique, sociologique, etc. constitue leur patrimoine commun. Même si les évangéliques sont répartis dans plusieurs organisations et se présentent sous différentes dénominations, ils ont en commun un grand nombre de convictions essentielles fondées sur la Bible.

Cette foi évangélique n’est pas une innovation récente. Elle remonte aux origines du christianisme, lui-même issu de l’enseignement de Jésus de Nazareth. Les évangéliques pourraient faire leurs ces mots du réformateur Martin Luther, il y a cinq siècles : "Nous n’enseignons pas des choses nouvelles, mais nous répétons et réaffirmons les vérités anciennes, celles que les apôtres et les docteurs pieux ont enseignées avant nous". Les évangéliques n’ont pas d’autre aspiration que de s’attacher pleinement à l’enseignement de Jésus-Christ.

Quelles sont les caractéristiques de la foi évangélique ?

Celle-ci se résume en trois points principaux, partagés par l’ensemble des protestants évangéliques :

  • Le caractère normatif de la Bible : pour la foi évangélique, la Bible est la Parole de Dieu. Révélée aux auteurs humains par le Saint-Esprit, elle fait autorité pour la vie et la foi du croyant. C’est pourquoi elle est considérée comme normative sur les plans théologique et pratique.
  • L’importance d’une conversion personnelle : pour la foi évangélique, on ne naît pas chrétien, on le devient par choix personnel et engagement individuel. On parle alors de conversion individuelle et délibérée à Jésus-Christ ou encore de nouvelle naissance par référence à une parole de Jésus (La Bible : Évangile selon Jean, chapitre 3, versets 3 et 7). C’est ce qui explique l’importance généralement accordée au baptême des croyants (par opposition au baptême des enfants), administré seulement à des personnes en âge d’exprimer publiquement leur foi.
  • L’universalité du message de l’Évangile : pour les chrétiens évangéliques, celui-ci concerne tous les hommes. Ils estiment de leur responsabilité de le faire connaître autour d’eux, tout en respectant la liberté de chacun. Leur souhait est que tous aient l’occasion d’entendre le message de l’Évangile et puissent choisir en toute connaissance de cause d’accueillir ou de refuser le salut offert en Jésus-Christ. Désireux d’obéir à l’ordre du Christ de "faire de toutes les nations des disciples" (La Bible : Évangile de Matthieu, chapitre 28, verset 19), les évangéliques consacrent beaucoup de temps et de moyens à répandre l’Évangile autour d’eux et à travers le monde.

S’ajoutent d’autres éléments importants : la place centrale de la mort de Jésus-Christ à la croix comprise comme le moyen de pourvoir au pardon des péchés des hommes, la réalité de sa résurrection qui annonce celle des hommes à la fin des temps, l’importance de consacrer sa vie à servir Dieu et son prochain, la ferveur de la spiritualité…

Ces grandes vérités partagées donnent aux évangéliques un sentiment d’appartenance commune, au-delà des limites de leur Église locale ou de leurs diverses dénominations.

Prennent-ils la Bible au pied de la lettre ?

Si la Bible fait autorité en matière de foi et de vie, elle ne doit pas être lue et interprétée de manière strictement littérale. Les évangéliques tiennent compte des différents styles littéraires des textes bibliques et des conventions normales du langage utilisé par les auteurs.

Le récit de la Création au début de la Bible, par exemple, affirme que Dieu est le Créateur de l’univers. Si tous les chrétiens évangéliques reconnaissent ce fait, ils ne pensent cependant pas tous que la terre a été créée en 6 jours de vingt-quatre heures.

Les évangéliques s’attachent avant tout aux enseignements importants confirmés par la Bible dans son ensemble. Ils reconnaissent que des déclarations plus isolées, et donc de moindre importance, peuvent être interprétées de diverses manières.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus